Gestion des déchets - nos réalisations

Back to sectors

Plus de valorisation avec une chaîne de tri in situ


Le Marché d’Intérêt National de Marseille s’équipe d’un outil de tri pour réduire le volume des déchets et atteindre 56% de valorisation.


 

Min Marseille

 

Tri à la source et séparateur balistique in situ

2e Marché d’Intérêt National de France derrière Rungis en région parisienne, Le MIN des Arnavaux c’est chaque année  275 000 tonnes de produits frais en transit et 6 000 tonnes de déchets. D’où un enjeu fort pour le gestionnaire du MIN de diminuer le volume de déchets non valorisés pour contenir le budget de traitement dans l’enveloppe allouée.  Un défi confié à Veolia dans le cadre du renouvellement de son contrat de collecte et nettoiement en janvier 2013.

Un nouvel objectif de valorisation fixé à 56%

Pour atteindre l’objectif demandé, Veolia a introduit deux nouveaux dispositifs :

  • le tri à la source, avec la mise à disposition des grossistes de bacs de pré-collecte de 600 litres, pour séparer les matières recyclables (bois, cartons, plastiques) des autres déchets
  • une chaîne de tri mécanique équipée d’un séparateur balistique pour extraire la fraction légère (cartons, bois, plastiques) de la fraction lourde.

Les déchets fermentescibles sont prélevés de la fraction lourde pour être acheminés vers le centre de compostage de Septèmes-les-Vallons. La chaîne est complétée d’une table de tri où des agents prélèvent les matières recyclables, qui sont orientées vers les filières de valorisation.

Quelques mois après la mise en place de ces nouveaux dispositifs, l’objectif de 56 % de valorisation est proche d’être atteint.



 
map-france

Un objectif
de taux de
valorisation
de 56%

6 000 tonnes
de déchets
par an




Date de publication : 04 mai 2014
Date de dernière modification : 27 octobre 2015