Médias
3 février 2017

Baromètre « Les Français et l’Eau » du CIEAU : les résultats du quart Sud-Est

Quatrième et dernière publication par le CIEAU (Centre d’Information sur l’Eau) des résultats régionaux de son baromètre « Les Français et l’Eau » : aujourd’hui, le quart Sud-Est de la France.

Le CIEAU dévoile les résultats régionaux de son baromètre « Les Français et l’Eau »
 

Le CIEAU présente ce vendredi 03 février à Toulon les résultats spécifiques au quart Sud-Est de la France de son baromètre « Les Français et l’eau », réalisé en partenariat avec TNS SOFRES1.
Le CIEAU


Ces résultats font apparaitre une opinion sensiblement positive de la qualité de l’eau du robinet dans cette région : ses habitants sont en effet plus nombreux que la moyenne des Français à lui faire confiance, y compris dans son process de contrôle. En revanche, ils affichent une inquiétude plus prononcée que l’ensemble des Français quant à l’avenir de l’eau comme ressource naturelle.
 

Dans cette partie du territoire, Veolia assure la distribution de l’eau à Lyon, Toulon, dans la communauté d’agglomération Var Estérel Méditerranée (Fréjus/St Raphaël), Avignon, Perpignan, la communauté d’agglomération du pays Ajaccien…

Ci-dessous, quelques résultats significatifs apparaissant dans cette étude :
  • les habitants du quart Sud-Est affichent un taux de confiance très élevé dans la qualité de l’eau du robinet : 87% vs 81 % pour l’ensemble des Français. Ils sont également plus nombreux à estimer que les contrôles2 sont suffisants : 73% vs 67 %;
  • la confiance élevée dans l’eau du robinet se traduit aussi par une consommation plus importante : 74% des habitants du quart Sud-Est déclarent boire quotidiennement de l’eau du robinet vs 66% pour la moyenne nationale. Ils sont également beaucoup plus nombreux à trouver que l’eau du robinet a bon goût : 79% contre 70%.
  • comme un écho aux résultats précédents, les habitants du Sud-Est sont en revanche plus inquiets sur l’avenir des ressources naturelles ; ils sont ainsi plus nombreux que la moyenne des Français à penser qu’une pénurie d’eau aurait un impact sur son prix, mais sont cependant plus enclins à payer l’eau du robinet plus cher, pour améliorer la préservation des ressources en eau : 61% vs 54%. Enfin, concernant la facture, ils sont presqu’aussi nombreux que les Français à considérer qu’elle est facile à comprendre (66% vs 68%) et qu’elle précise bien les postes (78% vs 80%).

En résumé, les résultats régionaux du baromètre « Les Français et l’eau » révèle que les habitants du grand quart Sud-Est du pays se distinguent avant tout par une appréciation très positive de l'eau du robinet, qu'il s'agisse de son goût, de sa qualité ou de la confiance qui lui est accordée, d'un point de vue sanitaire. Ils sont également plus nombreux à la consommer.

1-Dans le but de toujours mieux connaître l’opinion des Français sur l’eau et son service, le Centre d’information sur l’eau a étudié avec TNS Sofres quelles sont les différences d’appréciation, par rapport à l’opinion nationale, des habitants des quarts Sud-Est, Sud-Ouest, Nord-Ouest et Nord-Est du pays, ainsi que de l’Île-de-France. Un tri des réponses par région a donc été effectué à partir des résultats de la dernière édition du baromètre annuel «Les Français et l’eau», publiée en juin 2016 et réalisée suite à l’interrogation en ligne d’un échantillon de 1006 individus représentatifs de la population française de 18 ans et plus. Dans ce découpage régional, le quart Sud-Est est composé des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA et Corse.

2-Avec 12,5 millions d'analyses réalisées tous les ans par les agences régionales de santé (ARS), l'eau du robinet, en France, est l'un des produits alimentaires les plus contrôlés.


Aller plus loin : 
Le Cieau