Médias
8 mars 2017

La Métropole Européenne de Lille va se chauffer grâce aux déchets

La Métropole Européenne de Lille (MEL) a confié à Covalys - la co-entreprise dédiée créée par Veolia (65%) et Idex (35%) - l’exploitation de l’unité de valorisation énergétique Antares, située à Halluin. L’énergie générée par le traitement thermique alimentera deux réseaux de chauffage urbains, à Roubaix et à Lille.

 
l'UVE Antares

L’Unité de Valorisation Energétique (UVE) Antares incinérera dans 3 fours à haute température (850°C) jusqu’à 350 000 tonnes/an de déchets ménagers collectés sur le territoire métropolitain. Elle produira ainsi 650 GWh/an d’énergie, soit l’équivalent des besoins en chauffage de 70 000 logements.
 
Jusqu’alors, l’énergie produite était utilisée seulement pour couvrir les besoins de l’usine et produire de l’électricité. Désormais, 40% de cette énergie alimentera les réseaux de chaleur urbains R-énergie de Roubaix et Résonor de Lille. Les habitants bénéficieront ainsi d’une énergie verte à prix réduit.

Les 19 km de canalisations qui relient Antares aux réseaux de chaleur de Roubaix et de Lille formeront l’un des plus longs réseaux de transport d’énergie mis en service en France. Sa mise en service complète est prévue fin 2020.

 
Bernard Harambillet

« Le succès de notre offre auprès de la Métropole Européenne de Lille marque notre capacité à proposer des solutions performantes et nouvelles aux collectivités, pour les accompagner dans le développement d’une économie circulaire à l’échelle locale », a indiqué Bernard Harambillet, directeur général de l’activité Recyclage & Valorisation des Déchets de Veolia en France. 


En savoir plus : 
Télécharger le communiqué de presse
PDF - 378.12 Ko

► Idex, entreprise française indépendante spécialiste de l’efficience énergétique
 
► La valorisation énergétique des déchets, par Veolia
  

 

Vidéo : les réseaux de chaleur