Nos solutions climat en France

De la friteuse au réservoir, quand les huiles de restaurant deviennent carburant

Limay



A l’horizon 2020, la Commission Européenne a fixé à 10 % la part des énergies renouvelables dans la consommation du secteur des transports. S’inscrivant dans cette perspective, Veolia collecte les huiles alimentaires usagées et les valorise en carburant sur son site de Limay (78), permettant d’éviter les émissions de CO2, à hauteur de 3 kilos par litre d’huile valorisée.

 

Chiffres clés illustrant le déploiement et les résultats de cette solution

  • 20 000 restaurants sont collectés dans toute la France
  • Environ 20 000 tonnes de biocarburant sont produites chaque année
  • 100 % des huiles qui arrivent sur le site sont valorisées
  • 100 % des eaux résiduaires sont recyclées en eau industrielle
  • 27 collaborateurs de Veolia travaillent sur le site

     

10 000 tonnes d’huiles alimentaires usagées collectées par an

Capacité de valorisation de 45 000 tonnes d’huiles par an

1L d’huile valorisée = 3 kilos de CO2 évités par rapport à l’utilisation de diesel

L’utilisation de biocarburant = 92 % de réduction de CO2 par rapport à l’utilisation de diesel

1 tonne d’huile valorisée = 1 200 L de biocarburant

Environ 20 000 tonnes de biocarburant sont produites chaque année